Glossaire

Terme

Définition

Ajustement pour dilution / Facteur d'ajustement (« swing factor »)

Fonds dans lesquels le prix d'achat et de vente est le même (« single pricing »)
S'agissant des fonds dans lesquels le prix d'achat et de vente est le même, nous nous réservons le droit de facturer un prélèvement/ajustement pour dilution afin de protéger votre investissement contre les coûts d'achat ou de vente d'investissements découlant du départ ou de l'arrivée de nouveaux investisseurs au sein du fonds. Le montant dudit prélèvement/ajustement pour dilution est calculé en fonction du coût estimé pour la négociation des investissements sous-jacents, y compris les éventuels écarts de négociation et commissions de courtage (et, le cas échéant, les droits de mutation et le droit de timbre). Lorsque nous imposons un prélèvement de dilution à un investisseur ou un groupe d'investisseurs, il est versé dans le fonds et protège votre investissement contre les coûts inhérents aux opérations correspondantes.
Fonds dans lesquels les prix d'achat et de vente sont différents (« dual pricing »)
S'agissant des fonds dans lesquels les prix d'achat et de vente sont différents, les contributions nettes sont effectuées au prix d'émission et les retraits nets sont effectués au prix d'annulation. Le prix d'émission est calculé en fonction du coût d'achat des investissements sous-jacents et majoré d'une provision pour les commissions de courtage (et, le cas échéant, les droits de mutation et le droit de timbre). Le prix d'annulation est calculé en fonction du coût de vente des investissements sous-jacents et minoré d'une provision pour les commissions de courtage et les droits de mutation. Ainsi, lorsque des investissements sont achetés ou vendus en raison du départ ou de l'arrivée de nouveaux investisseurs au sein du fonds, votre investissement est entièrement protégé contre le coût de ces opérations.

Alpha

La contribution d'un gestionnaire à la performance du fonds, qui ne découle pas de la performance du marché. Il s'agit de la performance produite par le gestionnaire en excluant les gains et pertes du marché.

Bêta

Le « bêta » d'un titre ou d'un indice de marché est le pourcentage à hauteur duquel le prix de ce titre ou de cet indice évolue si le prix général du marché dans son ensemble change de 1 %. Par exemple, le bêta des marchés asiatiques est supérieur à 1, ce qui indique que, pour chaque fluctuation de 1 % des actions internationales, ces indices asiatiques ont gagné (ou perdu) plus de 1 %.

Capitalisation boursière

Valeur d'une entreprise, calculée en multipliant le nombre d'actions en circulation par le cours boursier d'une action.

Classes d'actifs

Les principales classes d'actifs sont les actions, les obligations et les liquidités (et équivalents). Les autres classes d'actifs incluent les hedge funds, les matières premières, l'immobilier et le capital-investissement.

Commissions de performance

Certains fonds peuvent facturer une commission de performance si leur performance est supérieure à celle d'un indice de référence prédéterminé (surperformance). Dans ce cas, la commission de performance est facturée selon un pourcentage de cette surperformance. Pour de plus amples informations sur le calcul des commissions de performance, veuillez lire le document d'information clé pour l'investisseur (DICI) ou le prospectus de votre fonds.

Diversification

La diversification consiste à répartir votre argent entre plusieurs investissements ou classes d'actifs afin de réduire le risque au sein du portefeuille, en combinant divers investissements (actions, obligations, immobilier, etc.) moins susceptibles de tous évoluer dans la même direction au même moment ou au même rythme. Elle réduit le potentiel haussier aussi bien que le potentiel baissier, mais elle permet de produire une performance plus régulières dans de nombreuses conditions économiques.

Duration

La duration, également appelée duration « effective » ou « de Macaulay », est le temps moyen pondéré jusqu'à l'échéance des flux de trésorerie générés par une obligation et elle est exprimée en années. Plus la duration est longue, plus les mouvements éventuels du cours du fonds seront importants en cas de fluctuation des taux d'intérêt du marché.

Duration ajustée en fonction des clauses optionnelles

La duration ajustée en fonction des clauses optionnelles (« Option Adjusted Duration » ou « OAD ») est similaire à la duration. C'est une mesure de la sensibilité aux mouvements des taux d'intérêt mais elle prend également en compte toute caractéristique particuliére des obligations détenues, comme le droit de l'émetteur de modifier les conditions de l'obligation dans certaines circonstances. Ensemble, la duration et la duration ajustée en fonction des clauses optionnelles sont des indicateurs de la sensibilité du fonds aux mouvements des taux d'intérêt du marché qui sont en général plus particulièrement impactés par les variations des prévisions inflationnistes.

Écart de rendement

Écart de performance entre différentes obligations, la plupart du temps entre une obligation risquée et un titre d'échéance semblable au sein de l'indice de référence.

Frais courants

Ils sont calculés en fonction des dépenses réelles encourues par le fonds. Dans certains cas, par exemple s'il s'agit d'un nouveau fonds, nous pouvons utiliser une estimation des frais futurs. Ces frais couvrent tous les aspects du fonctionnement du fonds sur une période de douze mois, y compris les commissions payées pour la gestion des investissements, les tâches administratives et la supervision indépendante des opérations. Si le fonds inclut des investissements dans d'autres fonds, le montant des frais courants inclut l'impact des frais de ces autres fonds.

Frais de sortie

Il s'agit de la somme maximale pouvant être déduite de votre argent avant que le produit de votre investissement ne soit versé. À l'heure actuelle, nous n'imposons pas de frais de sortie sur nos fonds.

Frais de transaction du portefeuille

Dans le cadre de l'achat et de la vente des investissements sous-jacents qui permettent au fonds de réaliser son objectif, il est nécessaire de payer des commissions de courtage et des droits de mutation. Une grande partie de ces coûts est récupérée auprès des investisseurs qui arrivent dans le fonds ou qui le quittent, par le biais de l'ajustement des prix (« swinging price »). Cet ajustement vise à refléter ces coûts. L'impact de ces coûts forme une partie des frais courants. S'agissant des actions, les commissions de courtage et les droits applicables sont payés lors de chaque opération. En outre, il existe un écart de négociation entre les prix d'achat et de vente des investissements sous-jacents. Contrairement aux actions, d'autres investissements comme les obligations, les instruments du marché monétaire et les produits dérivés n'engendrent pas de frais de transaction séparés mais sont inclus dans les écarts de négociation. Les écarts de négociation peuvent varier de manière significative en fonction de la valeur de l'opération et de l'opinion du marché. En outre, la comparaison des frais de transaction peut donner une fausse image du coût relatif de tout investissement au sein des fonds, pour les raisons suivantes :

  • Les frais de transaction ne font pas nécessairement diminuer les rendements. L'impact net de la négociation découle à la fois des coûts des investissements et de l'efficacité des décisions prises par le gestionnaire.
  • Les frais de transaction passés n'indiquent pas nécessairement le futur impact sur la performance.
  • Les frais de transaction découlant de l'achat et de la vente d'investissements peuvent être récupérés auprès des investisseurs qui arrivent au sein du fonds ou qui le quittent.
  • Les frais de transaction peuvent varier d'un pays à l'autre.
  • Les frais de transaction varient en fonction du type d'investissement.
  • Tout comme les décisions prises par le gestionnaire ne sont pas toujours prévisibles, les frais de transaction peuvent eux aussi varier.

Grandes capitalisations

Actions dont la capitalisation boursière totale est supérieure à 3 milliards GBP mais inférieure à 50 milliards GBP.

Juste valeur

Estimation du prix de marché potentiel d'un actif.

Liquidité

Capacité d'un investissement à être facilement converti en liquidités sans perte de capital (ou très peu), sans décote et dans un court laps de temps.

Marché baissier/haussier

Un marché baissier désigne une longue période durant laquelle les prix des investissements diminuent. Cette période se caractérise souvent par un pessimisme généralisé né d'une récession économique, d'un chômage élevé ou d'une inflation en hausse.
Un marché haussier désigne une longue période durant laquelle les prix des investissements augmentent plus rapidement que leur moyenne historique, en raison d'une reprise économique, d'un boom économique ou de l'état d'esprit des investisseurs.
Le plus souvent ces termes font référence au marché des actions, mais ils peuvent également s'appliquer à tout ce qui se négocie, comme les obligations, les devises et les matières premières.

Méga-capitalisations

Actions dont la capitalisation boursière totale est supérieure à 50 milliards GBP.

Méthodologie de tarification

Nous tarifons nos fonds selon le même prix d'achat et de vente, et nous nous réservons le droit d'ajuster le prix de nos fonds afin de protéger votre investissement contre les coûts d'achat ou de vente d'investissements découlant du départ ou de l'arrivée de nouveaux investisseurs au sein du fonds. Le montant de cet ajustement est calculé en fonction du coût estimé pour la négociation des investissements sous-jacents, y compris les éventuels écarts de négociation, commissions de courtage et droits de mutation tels que le droit de timbre. Nous ajustons habituellement le prix dans toute la mesure possible lorsque des contributions ou des retraits nets ont lieu. L'ajustement maximal pouvant être appliqué est indiqué de façon détaillée à la section « Tarification et performance » de chaque fonds, et des informations exhaustives sont fournies dans le document d'information clé pour l'investisseur (DICI) ou le prospectus de votre fonds.

Micro-capitalisations

Actions dont la capitalisation boursière totale est inférieure à 50 millions GBP.

Moins-value

Il s'agit d'une diminution de la valeur d'un investissement ou d'un actif par rapport au prix d'achat initial (contraire d'une plus-value). Une moins-value réalisée est un investissement qui s'est vendu à perte, tandis qu'une moins-value latente est un investissement qui n'a pas encore été vendu mais qui produirait une perte s'il l'était.

Moyennes capitalisations

Actions dont la capitalisation boursière totale est supérieure à 1 milliard GBP mais inférieure à 3 milliards GBP.

Obligation (titre à taux fixe)

Instrument de dette versant un coupon fixe ou variable à intervalles régulier jusqu'à son échéance, date à laquelle le principal est remboursé.

Performance absolue

Tout gain ou toute perte sur la somme investie. La performance relative est quant à elle le résultat enregistré par rapport à un indice de référence, comme le FTSE 100.

Petites capitalisations

Actions dont la capitalisation boursière totale est supérieure à 50 millions GBP mais inférieure à 1 milliard GBP.

Plus-value

Si le prix de vente d'un actif est supérieur à son prix d'achat initial, l'écart correspond à une plus-value. Une plus-value réalisée est un investissement qui s'est vendu à profit, tandis qu'une plus-value latente est un investissement qui n'a pas encore été vendu mais qui produirait un profit s'il l'était.

Point de base (pb)

Un centième d'un pour cent (50 points de base = 0,5 %).

Propension au risque

Volonté des investisseurs à prendre des risques financiers, par exemple en investissant dans des actifs risqués.

Ratio prêt/valeur

Dans certains cas, nous sommes disposés à prêter de l'argent sur la valeur des titres. Le ratio prêt/valeur indique le pourcentage maximal d'un investissement que nous sommes disposés à accepter comme garantie.

Rendement à l'échéance

Le rendement à l'échéance (« Yield to Maturity » ou « YTM ») est une estimation du rendement annuel moyen en pourcentage qui sera perçu si toutes les obligations au sein du fonds sont conservées jusqu'à leurs dates d'échéance et en supposant qu'elles s'acquittent toutes des paiements promis. La principale différence entre cette mesure du rendement et le rendement courant plus familier est qu'elle prend en compte le fait que, à l'échéance, toute obligation doit être remboursée à sa valeur nominale, même si elle peut alors se négocier au-dessus ou au-dessous de cette valeur nominale. Le rendement à l'échéance ne prend pas en compte le risque selon lequel les émetteurs des obligations peuvent manquer à leurs engagements, auquel cas les rendements seront inférieurs.

Rendement historique

Reflète les distributions des douze derniers mois, en pourcentage du prix par part, à la date indiquée. Exclut les droits d'entrée. Les distributions des investisseurs peuvent être imposées.

Rendement le plus mauvais

Le rendement le plus mauvais (« Yield-to-Worst » ou « YTW ») est une estimation du rendement le plus bas qui sera perçu sur les participations obligataires sans défaillance effective de la part des émetteurs. Le rendement le plus mauvais est calculé au moyen d'hypothè ses du pire scénario et en calculant le rendement qui serait perçu si chaque émetteur invoquait des dispositions, dont remboursements anticipés, achats ou fonds d'amortissement. Il ne s'agit pas du pire rendement effectif qui sera perçu, car le véritable pire scénario se produira dans l'éventualité où un ou plusieurs émetteurs manquent à leurs engagements envers les investisseurs dans une obligation.

Rendement sous-jacent

Reflète les revenus annualisés, nets des dépenses du fonds (calculées selon les normes comptables en vigueur), exprimés en pourcentage du prix par part du fonds à la date indiquée. Il représente le portefeuille le jour concerné. Il exclut les droits d'entrée, et les distributions des investisseurs peuvent être imposées.

Rendement sur distribution

Ce rendement reflète la somme pouvant être distribuée sur les douze mois à venir, en pourcentage du prix par part du fonds, à la date indiquée. Il représente le portefeuille le jour concerné. Il exclut les droits d'entrée, et les distributions des investisseurs peuvent être imposées.

Risque systémique

Risque d'effondrement d'un marché entier, ou du système financier dans son ensemble.

SDRT (« Stamp Duty Reserve Tax », droit complétant le droit de timbre)

Les fonds britanniques peuvent être assujettis au SDRT lorsque des investisseurs arrivent dans le fonds ou le quittent, de façon proportionnelle à la somme que le fonds investit dans des actions britanniques. Le détail du SDRT encouru durant l'exercice annuel le plus récent est indiqué à la section « Tarification et performance » de chaque fonds.

Surpondération et sous-pondération

L'importance relative d'une classe d'actifs dans un portefeuille par rapport à un indice de référence prédéterminé. Si vous surpondérez les obligations et sous-pondérez les actions, vous pensez que les obligations vont surperformer les actions.